Initiation aux bases de la charpente en bois de pays

Dernière mise à jour : 06/12/2023

Bannière visuelle de présentation de la formation
Une initiation pratique aux bases la charpente, mobilisant des outils simples et des bois locaux !

Contexte

La forêt et le bois se trouvent actuellement au cœur d'enjeux climatiques et environnementaux, économiques et sociétaux majeurs.

De plus en plus nombreux artisans ou auto-constructeurs souhaitent construire en bois local, valorisant ainsi un matériau naturel issu de leur territoire, récolté dans une démarche qui respecte à la fois l'intégrité des écosystèmes forestiers et les travailleurs en forêt.

La charpente en bois de pays, conçue à partir de la variété des bois locaux, représente une des réponses à ces préoccupations.

La formation « Initiation aux bases de la charpente en bois de pays » proposée par le Réseau pour les Alternatives Forestières vise à replacer cette initiation à la charpente dans une réflexion globale sur le matériau bois, les filières bois locales et la gestion forestière douce. Elle a pour objectif de transmettre les savoir-faire pratiques de base permettant de gagner en autonomie pour de petits projets de construction (sur son exploitation, …). Dans ce but, elle permet de s'initier à la taille avec des outils à main et de découvrir les assemblages de base, reproductibles sans s'équiper comme un pro - visseuse, scie égoïne, crayon et hop !

A la suite des formations « Sylviculture d'accompagnement et abattage motorisé » et « Initiation équarrissage à la hache », cette formation participe à la transmission des savoir-faire traditionnels mobilisés par la restauration des bâtis anciens et la construction traditionnelle. Ce faisant, elle permet la réappropriation de pratiques de base permettant de gagner en autonomie pour de petits projets d'auto-construction (sur son exploitation, son atelier…).

Pour les personnes en recherche d'emploi ou en reconversion, elle permet la découverte de savoir-faire liés aux métiers de la charpente, pour confirmer une envie d'aller plus loin via une formation professionnelle. Pour les professionnels du bâtiment, elle enrichit la palette de leurs savoir-faire liés au patrimoine et la construction traditionnelle. Enfin, pour les agriculteurs et les autres professionnels auto-constructeurs, elle intervient comme un levier d'autonomisation pour la récolte et la valorisation des bois issus de leurs exploitations ou de leurs territoires, à partir d'outils manuels.

Objectifs généraux

Afin de gagner en autonomie sur des petits projets de construction, la formation vise à transmettre les savoir-faire pratiques de base pour réaliser des structures bois simples, à partir d'un outillage courant. Elle permet d'acquérir les premiers éléments de compréhension pour appréhender la logique des structures bois, d'éprouver le maniement des outils qui permettent de les façonner, en mettant l'accent sur des apprentissages pratiques reproductibles en autonomie, sans un atelier complet à sa disposition.

Objectifs de la formation

Les objectifs pédagogiques visés sont :

 

  • Comprendre les enjeux liés aux forêts et à la valorisation du bois local dans un projet de charpente
  • S'initier aux bases de la charpente et à la logique de construction (comprendre les efforts sur un bâtiment)
  • Apprendre à utiliser les ressources locales - sections standard du scieur local, perches de châtaigniers -, et à valoriser du bois de chauffage en charpente
  • Savoir choisir ses outils à main pour s'équiper
  • Lire et comprendre les plans de conception et d'exécution de structures bois simples
  • Découvrir les assemblages de base
  • Expérimenter le piquage en extérieur sur cordeau - ou comment charpenter sur sa pelouse !
  • Éprouver la taille avec des outils à main sans s'équiper comme un pro

Public visé

Cette formation s'adresse aussi bien à un public de professionnel·les (artisans, agriculteurs,…) souhaitant s'autonomiser pour la construction de structures bois simples, qu'à des personnes en recherche d'emploi ou en réorientation qui visent à confirmer un projet professionnel dans les métiers du bois et de la charpente traditionnelle.

Informations sur l'accessibilité

Conformément au Décret n°2006-26 du 9 janvier 2006 relatif à la formation professionnelle des personnes handicapées ou présentant un trouble de santé invalidant, pris en application de l'article L. 323-11-1 du code du travail, des adaptations peuvent être mises en place pour faciliter l'accueil de stagiaires en situation de handicap, selon la nature du handicap.

Toute personne concernée par ce décret est invitée à prendre contact avec le responsable de la formation. Contactez-nous dans ce sens le plus tôt possible, car plus nous aurons connaissance de vos besoins en amont de la formation et mieux nous pourrons vous proposer des adaptations pertinentes, le cas échéant.

Prérequis

Pour cette formation, aucune compétence préalable n'est nécessaire. Les personnes déjà expérimentées sont invitées à s'inscrire dans la formation « Découverte de la charpente traditionnelle», qui propose des réalisations plus complexes, mettant en œuvre un outillage professionnel de la charpente. Avoir suivi les formations « Initiation à la sylviculture douce » et « De l'arbre à la poutre » ou « Sylviculture d'accompagnement et abattage non motorisé » et « Initiation à l'équarrissage manuel » est un plus.

Les stagiaires sont invités se munir de vêtements de travail chauds (ateliers non chauffés). Conformément au règlement intérieur, ils sont responsables d'amener et de porter leurs équipements de protection individuelle - casque antibruit, chaussures de sécurité (coquées), lunettes de protection, gants.

Programme

Le programme indicatif se déroule sur 35 heures réparties sur 5 journées :

Jour 1

Matin (en salle) :

- Accueil, tour de table, présentation de la ferme et des structures organisatrices, des intervenant·es, des stagiaires et recueil de leurs attentes

- Présentation du projet de construction, lecture des plans, déroulé de la semaine

- Explication du débit. Les principales essences du secteur. Quel bois pour quelles contraintes. Qu'est-ce qu'un défaut dans le bois et lesquels sont rédhibitoires.

Après-midi (en atelier) :

- Présentation de l'espace de chantier et de son organisation. Présentation des différents outils nécessaires à un chantier de piquage.

- Tracé de l'épure en groupe.

- Lignage des bois et mise sur ligne des premières pièces en deux équipes.

- Étirements en groupe.

Jour 2 (en atelier)

Matin :

- Visite de la parcelle où ont été coupés les bois pour le chantier, mode de gestion de la parcelle, principes de la sylviculture douce, mode de travail en forêt et valorisation optimale des bois disponibles localement.

- Retour sur la journée de la veille, questions, relecture des fiches. Échauffement.

- Préparation des pièces et mise sur ligne (Deux groupes s'alternent entre la mise sur ligne et la préparation des pièces.) :

   > Tracé et délignage des liens. Nettoyage à la plane et au rabot. Orientation des bois.

   > Mise sur ligne.

Après-midi :

- Initiation au piquage (Deux groupes s'alternent entre le piquage et la préparation des pièces.) :

   > Établissement des pièces

   > Les différents symboles de marquage

   > Le rembarrement des pièces et des différents assemblages

- Étirements.

Jour 3 (en atelier)

Matin :

- Retour sur la journée de la veille, questions, relecture des fiches. Échauffement.

- Présentation des outils de taille. Comment bien choisir ses outils à main ? Installation des postes de taille. Comment tailler les différents assemblages ?

- Deux ou trois groupes s'alternent entre la taille des assemblages, le piquage et éventuellement, la fin de la préparation des pièces.

Après-midi :

- Fin de la taille. Confection des chevilles.

- Étirements.

Jour 4 (en atelier)

Matin :

- Retour sur la journée de la veille, questions, relecture des fiches. Échauffement.

- Mise à blanc. Perçage de la tire. Nettoyage des bois et cassage des arêtes.

Après-midi :

- Fin de la mise à blanc.

- Déroulé de la journée du lendemain.

- Étirements.

Jour 5

Matin :

- Retour sur la journée de la veille, questions, relecture des fiches. Échauffement.

- Bases théoriques de levage.

Après-midi :

- Rangement et entretien des outils.

- Étirements.

- Synthèse de la formation : résumé des points clés, questions-réponses et compléments d'information.

- Évaluation de la formation et des compétences acquises par les stagiaires par un tour de table

Le programme est donné à titre indicatif. Le contenu de la formation et les méthodes proposées peuvent s'ajuster aux attentes des stagiaires, à leur niveau de connaissance et d'expérience concernant la thématique proposée, tout en respectant les objectifs pédagogiques définis.

Moyens et supports pédagogiques

La formation est accueillie sur une ferme de montagne, et s'insère dans un chantier-école en trois temps : Les bois auront été préalablement récoltés dans les forêts de cette ferme lors de la formation « Sylviculture d'accompagnement et abattage non motorisé » et équarris au cours de la formation « Initiation équarrissage à la hache ».

Le dernier module permettra la réalisation (préparation avant levage) d'une petite structure bois, impliquant des assemblages simples.

Les formateur·ices mettent à disposition des stagiaires, tous les outils, matériaux et équipements nécessaires à la construction.

Les stagiaires sont invité·es se munir de vêtements de travail chauds (ateliers  non chauffés). Conformément au règlement intérieur, ils sont responsables d'amener et de porter leurs équipements de protection individuelle - casque antibruit, chaussures de sécurité (coquées), lunettes de protection, gants.

Modalités pédagogiques

La formation met l'accent avant tout sur les apprentissages pratiques. Elle se déroule intégralement en présentiel, en atelier et en forêt, en séances collectives ou par petits groupes.

Les formateurs·rices proposent des présentations orales, des documents d'illustration (fiches explicatives), des démonstrations et des exercices pratiques en atelier. Elles et ils facilitent le partage d'expérience entre les participant·es.

Formateurs

CF

COLIN Fanny

Charpente traditionnelle

Artisanne charpentière, Fanny Colin a créée en 2017 l’École des Renardes, qui propose une formation alternative et itinérante à la charpente traditionnelle sur 2 ans.
Elle s’implique dans de nombreux projets collectifs, principalement liés à la transmission des savoirs et savoir-faire dans les métiers du bois et de la forêt, et est administratrice du RAF depuis 2019.

KM

KASMI Menthé

Charpente traditionnelle Techniques appliquées en restauration

Artisan charpentier depuis une quinzaine d’année, co-fondateur du collectif Copeaux Cabana en Dordogne, passionné d’outils à bois et d’équarrissage à la hache. Il a accompagné de nombreux stagiaires et apprentis et s’est aussi impliqué sur des chantiers prestigieux comme l’équarrissage des bois pour la charpente de Notre Dame de Paris.

M'inscrire à la formation

Détail des créneaux de la session sélectionnée :
Ajouter au panier
  • Catégorie : Bâtiment
    Sous-Catégorie : Eco construction
  • Durée : 35h
  • Prix : À partir de 525 € Net de taxe
  • Référence : MOD_2023325
  • Satisfaction :
    ★★★★★
    ★★★★★
  • Taux de réussite : - %

Prochaines Sessions

  • 06/05/24 08:30 → 10/05/24 18:00 Inter
    BONAC IRAZEIN - BONAC IRAZEIN (09) 1 place restante

Partager cette formation